Bad Science Watch

Bad Science Watch est un organisme indépendant sans but lucratif.

Sa mission est de protéger les consommateurs en combattant les pratiques et les informations scientifiques douteuses et en agissant à titre d’organisme de surveillance et de groupe de lobbying.

Nous sommes animés par une vision d’un Canada plus sécuritaire, plus sain et plus prospère où la pensée critique et les principes scientifiques reconnus représentent les fondements sur lesquels les décisions sociales importantes sont prises.

Des questions importantes

Chaque jour, les Canadiens font des choix.

Qu’il s’agisse de soins de santé ou du type de céréales que nous aurons au déjeuner, nous voulons tous prendre les bonnes décisions pour notre famille et nous-mêmes.

Nous désirons tous avoir accès aux meilleures informations disponibles pour nous aider à décider quoi acheter et ne pas acheter pour nous garder sains et sûrs.

Malheureusement, il peut être difficile de bien comprendre tous les choix qui s’offrent à nous dans un monde de plus en plus compliqué et axé sur les technologies.

Pire encore, il y a des gens qui profitent de cette complexité. Ils utilisent des informations scientifiques douteuses afin de tromper notre confiance en nous promettant des solutions faciles et des résultats irréalistes.

Chaque jour, des informations abusives sont utilisées dans les publicités, par des politiciens et par des groupes d’intérêts particuliers. Il s’agit d’un problème majeur qui nous affecte tous et qui influence les choix que nous faisons.

De la science rigoureuse

La mauvaise science se présente sous forme de :

  • Reportages et d’exagérations subjectives de résultats d’études scientifiques fréquemment rapportées par les médias;
  • Lois et de réglementations conçues sur l’interprétation sélective de données;
  • Diffusion de fausses informations et de données frauduleuses par les compagnies et dans les publicités.

Le terme « mauvaise science » (aussi appelé « pseudoscience ») s’applique aussi aux affirmations faites avec un jargon scientifique, ou présenté comme tel, mais qui en réalité ne s’appuient sur aucune preuve scientifique, ne disposent d’aucune crédibilité, et sont impossibles à vérifier.

Par exemple, les termes scientifiques « quantique » et « énergie » sont souvent mal utilisés et cités hors contexte par les personnes qui décrivent des pratiques comme l’homéopathie ou le toucher thérapeutique.

On fait souvent la promotion des pratiques pseudoscientifiques en utilisant des preuves non fiables ou peu crédibles, comme des anecdotes et des témoignages, au lieu d’utiliser des études scientifiques rigoureuses.

Nous avons besoin de principes scientifiques reconnus, c’est-à-dire issus d’un consensus d’experts et du poids des preuves accumulées depuis un certain temps grâce aux meilleures applications des méthodes scientifiques. Ce besoin est encore plus criant en matière de tests reproductibles de haute qualité dont les résultats sont vérifiés par la communauté scientifique.

Nous avons besoin d’une science rigoureuse afin de prendre les meilleures décisions possibles. Nous avons besoin des principes scientifiques reconnus pour effectuer de vrais changements.

Changements réels

Notre réglementation qui vise à protéger les consommateurs est trop faible.

De plus, les règlements en vigueur ne sont pas appliqués adéquatement par les organismes de réglementation. Notre gouvernement préfère abaisser les normes et céder aux demandes des groupes d’intérêts particuliers plutôt que prendre des décisions difficiles et de faire adopter des lois qui profiteront à la collectivité.

Dans une industrie de plus en plus compétitive trop peu de journalistes possèdent la motivation, et encore moins la capacité, qui leur permet d’examiner de façon critique les prétentions scientifiques qu’ils utilisent dans le cadre de la rédaction de leurs articles.

La majorité des journaux, des magazines et des sites Web semble opter pour le sensationnalisme qui attire les lecteurs et vend de la publicité, sans égard à l’exactitude des informations, quitte à établir un équilibre fallacieux entre deux points de vue qui ne reflète souvent pas l’état des connaissances scientifiques officielles.

Le Canada a besoin d’un réel changement. Bad Science Watch est là pour faire de ce changement une réalité.

Nous créons en ce moment ce qui deviendra la force la plus efficace de lutte contre les pseudosciences au Canada et celle dont les succès seront les plus constants.

Cette action renforcera la réglementation destinée à la protection des consommateurs et contribuera à la promotion de l’utilisation des principes et des données scientifiques reconnus lors de la prise de décisions importantes pour la société.

Appuyez notre cause.

Travaillons ensemble à créer les changements dont le pays a besoin. Participez à notre financement et mobilisez-vous en vous abonnant à notre infolettre qui vous informera sur nos actions à venir.